La fille à la robe bleue qui dansait en avant de moi au show de Swans

dark

Ta nuque perce un tunnel
au sommet de mon crâne
et tes poignets creusent
ma moelle
et tes chevilles
déchirent mon périnée
et je suis certain
que tu es nue quelque part
mais ici
tu as oublié ton visage
et le sexe partout veut me tuer
mais je suis vivant
entends-tu

je suis vivant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :